Oxana Valchuk
Naturopathie à Le Chesnay
 

Oxana Valchuk, naturopathe au Chesnay

Plantes consoeurs de la sphère respiratoire

Système respiratoire

Je voudrais vous parler de mes 3 plantes pectorales préférées.

Les plantes pectorales englobent l’ensemble des plantes qui soulagent, apaisent, fluidifient les inconforts de la sphère respiratoire. Elles sont souvent proposées en mélange sous appellations « fleurs pectorales » ou « espèces pectorales ». On y distingue 2 types :

  • Plantes béchiques qui calment la toux ;
  • Plantes expectorantes qui fluidifient et favorisent l’expectoration.

Je vais commencer par vous présenter les 2 plantes apaisantes.

En premier le Bouillon Blanc (Verbascum thapsus). On appelle cette plante bouillon blanc du fait de l’utilisation de ses fleurs, et parce que les feuilles sont recouvertes d’un duvet blanc. Les fleurs contiennent du mucilage, des flavonoïdes, des saponosides et une essence aromatique. C’est l’un des remèdes des voies respiratoires les plus anciennement connus. Grâce à ces propriétés émollientes, adoucissantes et pectorales cette plante fait merveille dans les inflammations des voies respiratoires.

Modes d’utilisation :

  • En infusion : 30g de fleurs pour 1L d’eau bouillante ; on laisse infuser 3 à 4 minutes à couvert. Il faut bien filtrer pour éliminer les poils minuscules qui recouvrent la plante !
  • En décoction : 30g de feuilles et fleurs pour 1L d’eau ; on fait bouillir 4 minutes ; on filtre également attentivement.

La deuxième plante qui complète ce tandem est Guimauve (Althaea officinalis). La plate entière renferme les quantités importantes de mucilage, des flavonoïdes et des acides-phénols. Ses vertus émollientes et adoucissantes sont connues depuis l’Antiquité. On l’emploie chaque fois quand il faut calmer les irritations des voies respiratoires.

Modes d’utilisation :

  • En infusion : feuilles ou fleurs à faire infuser 10 minutes.
  • En décoction : faire bouillir 5 minutes, puis infuser 10 minutes).
  • En macération : faire macérer les racines à froid pendant 2 heures, puis laisser infuser dans l’eau chaude pendant 10 minutes.

Mon troisième choix de prédilection est Hysope (Hyssopus officilalis).  On appelle aussi cette plante – Herbe sacrée des Hébreux. La plante contient des flavonoïdes, des composés phénoliques, la marrubiine et une essence aromatique. Grâce à sa marrubiine, c’est un excellent expectorant, puis asséchant.

Modes d’utilisation :

  • En infusion : 20g de feuilles et sommités fleuries par 1L d’eau bouillante ; infuser à couvert 10 minutes.
  • En sirop : préparer une infusion concentrée de 100g de plante pour 1L d’eau. Laisser infuser quelques minutes. Filtrer, ajouter 1.5 kg de sucre et laisser cuire à feux doux jusqu’à obtention d’un sirop.

Maintenant vous savez tout ! Prenez soin de vous !


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.